Pakistan Peoples Party Official

News, updates, events, photographs and other information


Leave a comment

PPP HR Cell Members condemn violence against OGDCL workers and oppose its privatization

Islamabad 31st October 2014: At a meeting held in the PPP Central Secretariat under the Central Coordinator Chairperson Dr Nafisa Shah, the PPP Human Rights Cell members condemned the violence against the OGDCL workers in Islamabad, and resolved against the privatization of OGDCL.

 

The meeting attended by Fateh Mohammad Hasni, ShahJahan Sarfraz Raja, Asif Khan, Yasmeen Rehman, Akhundzada Chatan, Shazia Tehmas, Shah Fahad, Farhan Shaikh passed a resolution that “We the human rights cell members strongly condemn the police aggression and subsequent arrest of OGDCL workers who were protesting for their right of livelihood. It is ironical that while the government watched helplessly as ‘Azadi’ and ‘Inquilab’ marchers attacked state buildings with impunity, they came down hard on the poor workers and did not allow them to protest peacefully. We demand that cases against the workers are withdrawn forthwith. We strongly oppose privatization of OGDCL which is both a profitable institution and one of immense strategic value. We demand that the government halt the process immediately.”

 

The Cell Members further resolved to highlight the aggression committed by Indian Army on the LoC and vowed to stand up and fight for the Kashmiri peoples historical right of self-determination in line with Shaheed Zulfiqar Ali Bhutto’s vision and UN resolutions.

 

The PPP Human Rights Cell members further congratulated Malala Yusofzai on winning the prestigious Nobel Prize and applauded Chairman PPP Bilawal Bhutto Zardari’s visit to Birmingham to congratulate her.


Leave a comment

Former President Asif Ali Zardari paid rich tributes to martyred soldiers

Islamabad, 30 October 2014: Co-Chairman Pakistan Peoples Party former President Asif Ali Zardari has paid rich tributes to soldiers for fighting menace of terrorism in North Waziristan and Khyber Agency.

 

During operation in Khyber Agency against militants 21 terrorists were killed and eight soldiers martyred in Qabar area of Bara Tehsil on Wednesday.

 

Former President in a message paid tributes to valiant forces for fighting militants “the savage and barbarians who want to impose their distorted ideology by force on the people”.  He said the people of Pakistan will never succumb before these militants and fight them to the finish.

 

Former President Prayed to Almighty Allah for grant of eternal peace to the souls of martyred soldiers and courage and strength to members of bereaved family to bear this irreparable loss with equanimity. Our martyrs like these soldiers are heroes and the nation is indebted to them, he said. 


Leave a comment

French Transcript of Bilawal Bhutto speech at Senator Jahangir Badar’s “The Benazir’s Paper” launching ceremony in France

Bonjour Mesdames et Messieurs,

Tout d’abord, pardonnez-moi, je ne parle pas bien français. Je suis très heureux de visiter la France et d’avoir l’opportunité de parler avec vous.

Je voudrais accueillir avec plaisir le lancement de ce livre, « The Benazir ‘s Papers ». 

 Quelques années ont passé depuis mes cours de français à l’école, je vous demande donc de comprendre et d’excuser toute maladresse de ma part aujourd’hui. 

Je m’appelle Bilawal Bhutto Zardari, j’ai vingt-six ans, et je suis le président du Parti du peuple pakistanais – le plus grand parti politique du Pakistan. Je suis ici aujourd’hui car je pense que le peuple de France sera intéressé par mon expérience et par celle de mon pays. Je crois que ces expériences – si l’on en tire des leçons – pourraient nous aider à empêcher le monde de répéter les mêmes erreurs, celles qu’il a faites et refaites.

Nous savons tous que l’Islam, comme toutes les autres religions, enseigne et prône la paix. Néanmoins, nous sommes tous conscients également de la destruction causée par les fascistes religieux qui se présentent comme des musulmans. Ces fascistes islamiques veulent nous ramener à l’âge de pierre. 

Malgré l’insolence de leurs attaques, les massacres et les centaines de milliers de personnes décédées dans les guerres qu’ils ont provoquées, le monde ne les voit pas comme une menace idéologique sérieuse.  On les considère comme des casse-pieds, comme une armée d’hommes des cavernes en guenilles que l’on peut exterminer par la puissance militaire. 

Cependant, cela ne répond pas à la question, qu’est-ce qui pousse les jeunes musulmans du monde entier, de tous les milieux, à s’engager ? Pourquoi des milliers de musulmans quittent-ils l’occident pour rejoindre l’État islamique ? Pourquoi de jeunes musulmans se sont-ils portés volontaires pour détourner des avions et les écraser dans les Tours jumelles ? Pourquoi de jeunes musulmans britanniques ont-ils tué leurs concitoyens le 7 juillet 2005 ? Pourquoi un jeune musulman français assassinerait-il les héros de son pays sur leur propre sol ? Comment n’importe quelle mère pourrait-elle permettre que l’on utilise son bébé comme bombe le 18 octobre 2007 lors d’une tentative d’assassinat de Shaheed Benazir Bhutto ?

Le fascisme islamique est une menace relativement nouvelle pour le monde. Des talibans à Al Qaïda en passant par Boko Haram et l’État islamique, peu importe ce que le monde leur envoie, comme l’Hydre de Lerne, à chaque fois qu’une tête est décapitée deux autres repoussent.  Cette menace est peut-être récente pour le monde, mais elle ne l’est pas pour moi. 

Ma mère Shaheed Benazir Bhutto a été assassinée par des fascistes religieux qui prétendaient être des musulmans.

Ce n’était pas la première fois qu’elle était attaquée par des fascistes religieux. 

En 1988, quand elle a été élue la première femme premier ministre du monde musulman, Oussama ben Laden a financé son opposition et tenté d’évincer son gouvernement élu de manière démocratique. 

Lorsqu’elle a été élue premier ministre une seconde fois, Ramzi Yousef, qui était impliqué dans la première attaque sur les tours jumelles, lui et Mohammad Omar ont essayé de la faire assassiner mais n’ont pas réussi. 

Ses deux frères – mes oncles – ont été assassinés par des fascistes religieux. 

Les fascistes religieux ont essayé de me kidnapper alors que j’avais à peine un an. 

L’islamo-fascisme a été fondé par les opposants de mon grand-père – Zulfikar Alî Bhutto – comme couverture pour légitimer leur coup d’État, son assassinat et leur règne. Les 11 années suivantes le Pakistan, sous le dictateur Muhammad Zia-ul-Haq, est devenu le premier pays à tomber dans l’islamo-fascisme. Le monde a soutenu par erreur ce fasciste islamique à cause de l’importance stratégique du Pakistan dans la première guerre Afghanistan – pendant que le monde restait là, à ne rien faire, quand mon grand-père – le premier des premiers ministres pakistanais à avoir été élu démocratiquement – était renversé et assassiné.

Le monde a ignoré Benazir Bhutto dans les années 80 quand elle a prévenu que le fait de fournir des armes, d’entraîner et de soutenir les moudjahidine dans leur combat contre les soviétiques avait engendré un monstre de Frankenstein qui reviendrait nous hanter. Le monde a déclaré que ces hommes étaient des combattants de la liberté et leur ont accordé l’équivalent moral de George Washington. 

Après le 11 septembre, encore une fois, le monde a ignoré Benazir Bhutto lorsqu’elle l’a mis en garde contre le fait de jouer sur deux tableaux. 
Soutenir la dictature d’un côté tout en prônant la démocratie de l’autre était hypocrite et contre-productif, car cela n’allait que renforcer l’emprise de ces tyrans. Le dictateur se présentait comme la solution légitime aux fascistes religieux se présentant comme des musulmans au Pakistan. 

Lors de sa dernière campagne électorale et dans son livre posthume « Réconciliation », Benazir Bhutto a tracé la route du combat contre les fascistes religieux qui se font passer pour des musulmans ; à travers la réconciliation, la démocratie et un nouveau plan Marshall. Cependant, distrait par la grande récession et épuisé par presqu’une décennie de guerre, le monde a encore une fois ignoré son conseil. 

Je suis la troisième génération de la famille Bhutto à défier les fascistes religieux qui prétendent être des musulmans et l’on ne m’ignorera pas. 

L’islamo-fascisme n’est qu’une des souches d’un virus qui est la plus grande menace pour la civilisation moderne depuis la guerre froide. Mais le fascisme religieux ne s’arrête pas au monde islamique.

 Tandis que les islamo-fascistes dominent la littérature post 11 septembre, d’autres formes de fascisme religieux sont également dangereuses. 

Les fascistes religieux qui se présentent comme des chrétiens tuent des médecins et des enfants aux États-Unis.

Les fascistes religieux qui se disent juifs massacrent et contrôlent des civils innocents en Palestine.

L’arme la plus puissante des fascistes religieux est la peur. Ils répandent la peur grâce au terrorisme. Ils nous entraînent dans des guerres sans fin. Ils nous effraient en nous compromettant dans nos idéaux, en nous faisant abandonner nos libertés et en nous faisant détourner nos ressources du bien-être du peuple. Les fascistes religieux infectent nos démocraties de peur, de haine et de violence. Ils font de la foi une arme, ils manipulent la religion et terrorisent les sociétés afin d’anéantir l’espoir. 

Pourquoi l’armée iraquienne a-t-elle ôté son uniforme, abandonné ses machines de guerre fournies par les Américains, abandonné ses postes, abandonné son peuple et fui devant une armée désordonnée de fascistes religieux ? Parce que l’armée de l’État islamique, bien plus petite et moins bien équipée, affirmait que Dieu était de son côté. 

C’est là que se trouve le problème. Nous ne voyons pas leur chemin meurtrier et pervers vers un monde en régression comme une menace idéologique légitime. 

Le problème est qu’ils ne revendiquent pas être ceux qui offrent l’utopie à la sortie du tunnel couvert de sang, ils affirment que le Coran, la Bible, la Torah le font. La seule personne qui peut leur prouver qu’ils ont tort est Dieu lui-même.

Nous devons comprendre qu’il s’agit d’une menace idéologique sérieuse pour la civilisation telle que nous la connaissons, présentée dans un récit puissant et quasi-religieux. Elle est plus dangereuse que la menace du communisme ou du simple fascisme. Les fantassins du fascisme religieux peuvent sembler primitifs, mais le récit idéologique qu’ils propagent a la même force idéologique que n’importe laquelle des religions de notre monde. 

Ils peuvent nous paraître effrayant, même impossibles à vaincre, à nous pauvres mortels. Comment allons-nous mettre fin à cet apocalypse ? 

Laissez-moi vous rappeler ce que disait Franklin Roosevelt pendant la dernière Grande Dépression, après la Première Guerre mondiale et avant la Seconde : « Il n’y a rien d’autre à craindre que la peur elle-même. » 

Peu importe où émerge la tête de cette hydre, que ce soit au Pakistan, en Irak, en France ou même aux États-Unis. Il n’existe qu’un seul antidote au poison qu’est le fascisme religieux, et c’est la démocratie.  La démocratie est la plus grande force idéologique que l’humanité ait a offrir, et nous devons exploiter l’intégralité de son potentiel pour vaincre ce démon.  

Nous n’avons pas besoin de défier ces hommes des cavernes sur le champ de bataille – nous devons nous mettre nous-mêmes au défi, mettre nos pays au défi, mettre nos démocraties au défi. 
Peu importe l’endroit d’où vous venez, demandez-vous : votre démocratie, votre pays, nous-mêmes, sommes-nous vraiment les meilleurs possibles ? 

La démocratie nous promet les principes de base suivants : égalité, dignité, justice, vie, liberté, la poursuite du bonheur et même la paix dans le monde.  Nous devons donc nous demander pourquoi nos démocraties ont-elles donc été incapables de tenir toutes ces promesses. 

Chaque pays fait face à ses propres défis. Certains sont plus démocratiques que d’autres, certains sont plus égaux que d’autres, certains sont plus justes que d’autres, certains sont plus paisibles que d’autres. 

Cependant, ce n’est pas parce qu’aucune démocratie n’a encore tenu ces promesses que cela signifie qu’aucune d’entre elles ne peut le faire. Nous devons poursuivre la réconciliation et nous unir malgré nos différences. Nous devons adapter, faire évoluer et encore renforcer la démocratie. 

Nous devons établir un nouveau contrat social mondial afin de garantir le bien-être de tous les peuples quelle que soit leur race, leur religion ou leur nationalité. 

C’est la raison pour laquelle je suis ici. Le premier volume des « Benazir’s Papers » du sénateur Jehangir Bader est un récit de première main du combat de ma mère pour la démocratie et contre le régime islamo-fasciste de Zia-ul-Haq. « Reconciliation », le manifeste de ma mère publié à titre posthume, et « Fille de l’Orient », son autobiographie, articulent clairement l’expérience des Bhutto dans le déploiement de la démocratie pour se battre contre le fascisme religieux au Pakistan.

Mais nous ne sommes pas les seuls. 

Il y a les Palestiniens, les Syriens, les Égyptiens, les Libyens et beaucoup, beaucoup d’autres qui ont leurs propres expériences à partager. Mais pour pouvoir les entendre, nous devons écouter les personnes qui combattent cette menace, pas les fascistes religieux. 

Je sais que le monde voit Oussama ben Laden comme le visage du Pakistan mais en réalité il n’était même pas pakistanais. Les véritables visages du Pakistan sont ceux de Shaheed Benazir Bhutto, de Shaheed Salman Taseer, de Shaheed Shahbaz Bhatti, de la jeune lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousufzai et de la vaste majorité d’entre nous qui préfèrerions mourir en combattant ces fascistes religieux plutôt qu’en nous courbant devant eux. De même, le vrai visage de l’Irak n’est pas seulement l’État islamique, le vrai visage de l’Afghanistan n’est pas seulement les talibans, le vrai visage de Gaza n’est pas seulement le Hamas, le vrai visage de l’Égypte n’est pas seulement Abdel Fattah al-Sissi ou les Frères musulmans, tout comme le vrai visage de la France n’est pas seulement les terroristes de Toulouse et de Montauban, le vrai visage du Royaume-Uni n’est pas les poseurs de bombe du 7 juillet ni le meurtrier de James Foley, le vrai visage des États-Unis n’est pas Timothy McVeigh ni les poseurs de bombe de Boston.

Je sais que ce challenge paraît insurmontable, mais la solution est vraiment très simple. Nous n’avons qu’à écouter le peuple. Comme nous l’enseigne la démocratie. Et nous l’emporterons. 

C’est la tradition au sein du Parti du peuple pakistanais de terminer nos discours par des slogans politiques. Je vais me lancer, j’espère que cela voudra dire quelque chose en français. 

Vive la révolution, 
Vive la liberté,
Vive l’égalité,
Vive la fraternité,
Vive la démocratie,
Vive la France,
Vive le Pakistan,

Vivent les, vivent les, vivent les Bhutto, 
Jiya, jiya, jiay Bhutto. 


1 Comment

Bilawal keeps his promise to Chaudhry Aslam’s family

Pakistan People Party (PPP) Chairman Bilawal Bhutto Zardari fulfilled his promise Tuesday by paying one-year tuition fee of the children of deceased SSP Chaudhry Aslam.

Aslam’s widow Noreen Chaudhry Aslam has said that Bilawal and his sister Bakhtawar Bhutto Zardari met her children abroad and have paid the fees of their studies.

Noreen reportedly said that Bilawal had assured her that the education of her children was his responsibility and he would not forget the services of Aslam.

“We expect that Bilawal will solve our other problems and that terrorists will be eliminated soon,” the SSp’s widow reportedly said.

 

Source: Pakistan Today


Leave a comment

Wattoo sees decline in Imran’s popularity

LAHORE: PPP Punjab President Manzoor Ahmad Wattoo has predicted that Pakistan Tehreek-i-Insaf chairman Imran Khan will not be able to prolong his sit-in and his popularity graph will eventually go down.

“Like Dr Tahirul Qadri, Imran cannot manage to prolong his sit-in. His popularity graph will eventually plunge to the lowest level as people are getting frustrated with his style of politics,” he said.

Speaking to reporters after the meeting of the party provincial office-bearers here on Tuesday, Mr Wattoo said Imran Khan should not have put his political career at stake by insisting on the resignation of Prime Minister Nawaz Sharif through the politics of sit-in. He argued as how the prime minister, having two-thirds majority in parliament and support of majority opposition parties, could tender his resignation.

He said the Nawaz government had made the lives of people miserable due to inflated bills and loadshedding. “A consumer who used to pay Rs5,000 electricity bill previously is now paying over Rs15,000 a month,” he said. He asked Chief Minister Shahbaz Sharif to tell the people as why the PML-N government had failed to control loadshedding.

Shahbaz pegged a tent at Minar-i-Pakistan during the PPP regime to protest against loadshedding, he said while pointing out that outages had worsened during the last one and-a-half years.

Mr Wattoo formed monitoring committees to evaluate the performance of the party office-bearers in Rawalpindi, Sargodha, Mandi Bahauddin, Faisalabad and Sheikhupura.

Published in Dawn, October 29th, 2014


Leave a comment

بھارتی حکومت نے ملین مارچ میں موجود اپنی لابی کے ذریعے بلاول بھٹو زرداری کو تقریر کرنے سے روکنے کی کوشش کی اور پیپلز پارٹی مخالف سیاسی قوتوں کو استعمال کیا

 

کراچی: پاکستان پیپلز پارٹی کے مرکزی رہنماؤں سابق وفاقی وزرا میر اعجاز جکھرانی، مولا بخش چانڈیو اور سردار رفیق احمد جمالی نے اپنے مشترکہ بیان میں کشمیریوں کی حمایت میں لندن میں ہونے والے ملین مارچ کو سبوتاژ کرنے کی سازش کی سخت مذمت کرتے ہوئے اسے انڈین لابی کا شاخسانہ قرار دیا ہے۔ پی پی پی میدیا سیل سندھ سے جاری کئے گئے اپنے بیان میں پیپلز پارٹی کے مرکزی رہنماؤں نے کہا کہ جب سے پیپلز پارٹی کے چیئرمین بلاول بھٹو زرداری نے کشمیری عوام کے حق خودارادیت کیلئے آواز بلند کی ہے۔ بھارتی انتہا پسند حکومت پریشان ہو گئی ہے وہ نہیں چاہتی کہ کشمیری عوام کے حق خود ارادیت اور ان پر ہونے والی انسانی حقوق کی سنگین خلاف ورزیوں کے خلاف کوئی توانا آواز اٹھے۔ اس لئے بھارتی حکومت نے ملین مارچ میں موجود اپنی لابی کے ذریعے بلاول بھٹو زرداری کو تقریر کرنے سے روکنے کی کوشش کی اور پیپلز پارٹی مخالف سیاسی قوتوں کو استعمال کیا۔ انہوں نے کہا کہ بلاول بھٹو زرداری نوجوان سیاستدان ہیں جنہوں نے انتہائی دلیری سے بھارت کو للکارا ہے اور ایک مرتبہ پھر مسئلہ کشمیر دنیا بھر میں اجاگر ہورہا ہے۔ پاکستان پیپلز پارٹی کے رہنماؤں نے عوام سے اپیل کی کہ وہ ایسے عناصر کو پہچانیں جو نہ صرف ملک میں دہشت گردی، شدت پسندی، انتہا پسندی کے خلاف بات نہیں کرتے بلکہ دہشت گردوں کے خلاف فوجی کارروائی کے بھی خلاف ہیں اور اب اپنے مذموم سیاسی مقاصد کی تکمیل کی خاطر کشمیر کے مسئلہ کو سبوتاژ کرنے کی کوشش کررہے ہیں۔


Leave a comment

پیپلز پارٹی ٹھٹھہ اور بدین اضلاع کے عہدیداروں کو ہدایت: کہ وہ فوری طور پر کوسٹل ایریا کا وزٹ کریں اور ساحلی علاقوں میں رہنے والے عوام کو کیمپوں میں منتقل کرنے میں ان کی مدد کریں : سینیٹر تاج حیدر،

 

کراچی: پاکستان پیپلز پارٹی سندھ کے جنرل سیکریٹری سینیٹر تاج حیدر نے سندھ کے ساحلی علاقوں بالخصوص، ٹھٹھہ اور بدین کے عوام سے اپیل کی ہے کہ وہ متوقع سمندری طوفان کے پیش نظر فوری طور پر حکومت سندھ کی طرف سے قائم کردہ کیمپوں میں منتقل ہوجائیں جو اسکولوں کی عمارتوں میں قائم کئے گئے ہیں تاکہ انسانی جانوں کے ضیاع سے بچا جاسکے۔ انہوں نے ماہی گیروں سے بھی اپیل کی کہ وہ متوقع سمندری طوفان کے آکر گزرجانے تک مچھلیاں پکڑنے سمندر میں قطعی نہ جائیں۔ سینیٹر تاج حیدر نے پیپلز پارٹی ٹھٹھہ اور بدین اضلاع کے عہدیداروں کو ہدایت کی کہ وہ فوری طور پر کوسٹل ایریا کا وزٹ کریں اور ساحلی علاقوں میں رہنے والے عوام کو کیمپوں میں منتقل کرنے میں ان کی مدد کریں،عوام اور ضلعی انتظامیہ کے ساتھ مسلسل رابطہ میں رہیں۔

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 101,855 other followers